Aujourd’hui c’est la chandeleur ! Gourmandes, gourmands, réinventez la chandeleur avec des recettes de « crêpes » traditionnelles d’ailleurs.

La crêpe française

En France, chandeleur rime avec crêpes. Traditionnellement originaires de Bretagne, les crêpes se dégustent aujourd’hui avec différents accompagnements salés et/ou sucrés, de quoi faire un repas complet de crêpes. Des œufs, de la farine, du lait, et un bon mouvement du poignet droit pour faire sauter la première crêpe et le tour est joué.

 

Minute culture : la Chandeleur, autrefois nommée « Chandeleuse » (chandelle), est un mélange de cultures romaines, nordiques et chrétiennes. Mais quel est le rapport entre les chandelles et les crêpes ?

« À l’époque des Romains, ces derniers célébraient la fin de l’année au mois de février. Ils parcouraient la cité avec des flambeaux en signe de purification (festa candelarum) et ils mangeaient des galettes de céréales pour invoquer le retour du soleil. Chez les peuples nordiques, cette époque coïncidait avec la « fête de l’ours » qui sortait de son hibernation. Elle marquait le début d’une météo plus douce et du retour des terres fertiles. Par la suite, les Chrétiens ont repris cette fête pour célébrer la présentation de Jésus au Temple de Jérusalem. Des processions aux chandelles étaient alors organisées le jour de la purification.

Et les crêpes dans tout ça ?  Dans l’imaginaire collectif, la crêpe a continué d’être associée au soleil. Février étant le mois où les paysans commençaient à semer les terres, la superstition populaire voulait qu’ils mangent des crêpes faites à partir du blé de l’année passée pour « s’assurer » une bonne récolte. » 

 
Voir cette publication sur Instagram
 

Une publication partagée par Phil Henrion (@xxphilhenrionxx)

La bouquette de liège en Belgique  

Également appelée « vôte » en wallon liégeois, la bouquette (boûkète signifiant sarrasin ou blé noir) est une crêpe levée à la farine de sarrasin accompagnée de raisins secs. Cette dernière se mange traditionnellement accompagnée d’un vin chaud durant la période de Noël, pour la chandeleur et également lors de la fête du 15 août.

Les pancakes américains

 En Amérique du Nord, le 02 février on célèbre « le jour de la marmotte ». Mais bon… rien n’empêche de fêter la chandeleur. En Amérique on retrouve alors un spécialité : les pancakes (« pan » qui signifie casserole et « cake » qui veut dire gâteau), plus épais que les crêpes, ce sont des sortes de gâteaux poêlés qui s’accompagnent de plusieurs garnitures sucrées, la plus connue est « le sirop d’érable ».

 
Voir cette publication sur Instagram
 

Une publication partagée par COMBI 🌴 Byron Bay (@wearecombi)

Le crumpet au Royaume Unis

Si vous ne connaissez pas le crumpet, il s’agit d’une crêpe épaisse nappée de clotted cream (crème épaisse) et de confiture, qui se déguste généralement le matin lors du breakfast ou à goûter lors du tea time. Pas entièrement une crêpe, ni un pancake, le crumpet est tout de même préparé avec les mêmes ingrédients que ces derniers. Petite particularité, de la levure fraîche pour faire lever la pâte.

Les blinis russe

Si vous avez envie de changement pour la chandeleur, optez pour les blinis russes. Similaires à nos crêpes, mais en un peu plus fin, les blinis sont à l’origine une galette à base de pâte au levain laissé gonfler avant de le diluer dans de l’eau ou dans du lait. Ceux-ci se dégustent généralement durant la fête de Maslenita (le mardi Gras ou la semaine des crêpes en Russie) avec du hareng, du beurre, de la crème fraiche ou encore du caviar. Cette célébration se passe pendant une semaine et fête la fin de l’hiver et le début des beaux jours.

 
Voir cette publication sur Instagram
 

Une publication partagée par katyakatya16 (@katya_masikhina)

 
Voir cette publication sur Instagram
 

Une publication partagée par Minh Lê (@chefminhle)

Le dorayaki au Japon

Pour une chandeleur à la japonaise, découvrez les dorayaki. Ces crêpes nippones superposées sont composées d’une pâte faite à base de farine, d’œufs et de sucres, et sont ensuite garnies avec une pâte d’haricots rouges azuki sucrée (appelée anko).

Injera en Ethiopie

Dégusté comme le pain en France, l’Injera fait partie du quotidien des Ethiopiens et accompagne chaque repas.  Cette crêpe sans gluten, préparée avec de la farine de teff (céréale éthiopienne) peut être farcie de différentes manières (par exemple avec de l’azifa, recette réalisée avec des lentilles).

 
Voir cette publication sur Instagram
 

Une publication partagée par Matt & Nicole (@gora_and_pakora)

Hirams Plättar en Suède

Les crêpes soufflées à la suédoise « Hirams Plättar » sont concoctées à base de pâte à choux allégée avec des blancs en neige et de la crème fouettée et se dégustent généralement saupoudrées de sucre glace. Ces crêpes cuisent dans un premier temps à la poêle, s’assemblent deux par deux puis finissent au four.

Retrouvez plus d’actualités sur nos réseaux sociaux !

[NOUVEAUTE] Découvrez notre nouvelle plateforme d'apprentissage !

X