Les plus beaux sommets du monde

Pour célébrer la Journée Internationale de la Montagne, plongeons dans un voyage à travers les sommets les plus magnifiques du monde. De l’Everest à l’Himalaya aux pics enneigés de Tanzanie et du Japon, voici une liste (non exhaustive) des montagnes les plus impressionnantes de la planète. Pour les amateurs d’aventures, ces sommets offrent de magnifiques paysages et des opportunités d’apprentissage linguistique fascinantes.

Le Mont Everest

L’Everest est situé dans la chaîne de l’Himalaya, à la frontière du Népal et du Tibet. Cette montagne majestueuse domine le ciel à 8 848 mètres d’altitudes. En effet, l’ascension de cette montagne offre une occasion unique d’explorer la culture népalaise.

Mont Everest

🦉 Populations et langues :

La région de l’Everest est le berceau des Sherpas. Les origines de ce groupe ethnique remontent à environ 500 ans, lorsqu’ils ont migré du Tibet, situé à plus de 2 000 kilomètres de leur lieu de résidence actuel dans le nord-est du Népal. Actuellement, ils se concentrent principalement dans les régions de Solu et de Khumbu, où douze clans distincts vivent. Plus précisément, environ 2 500 Sherpas habitent au sein du parc national de Sagarmatha, dans les contreforts de l’Everest.

Les Sherpas sont connus pour leur dialecte tibétain et leur pratique prédominante du bouddhisme tibétain. Leur croyance religieuse est imprégnée de superstitions, de rituels, et de cérémonies qui résultent d’un mélange de traditions animistes et de la religion Bön.

Les Rocheuses canadiennes

Les Rocheuses canadiennes vous plongent au cœur de la nature. En effet, les parcs nationaux contigus de Banff, Jasper, Kootenay et Yoho, ainsi que les parcs provinciaux du mont Robson, du mont Assiniboine et Hamber, parsemés de sommets, de glaciers, de lacs, de chutes, de canyons et de grottes calcaires, offrent des paysages montagneux particulièrement remarquables.

les rocheuses canadiennes

Le lac Moraine dans le parc national Banff, en Alberta, photographié au lever du soleil. © iStockphoto.com/sara_winter

Le Kilimandjaro

Le Kilimandjaro est situé dans le Nord-est de la Tanzanie. Il se hisse en tant que point culminant du continent africain. Ce massif montagneux comprend trois sommets principaux, tous issus de volcans aujourd’hui éteints. Premièrement, à l’ouest, se trouve Shira. Il est le plus ancien des trois, offrant des plateaux aux pentes douces, s’élevant à une altitude de 3 962 mètres. Ensuite, à l’est, Mawenzi. Il culmine à 5 149 mètres et se caractérise par ses reliefs accidentés et abrupts. Celui-ci comprend un pic orangé vertigineux s’élevant sur 1 300 mètres. Enfin, Kibo abrite le point culminant du massif, le pic Uhuru, s’élevant à 5 895 mètres. Le Kibo est le seul des trois sommets à conserver une couronne de glaciers.

🦉Populations et langues :

Sur les pentes sud du Kilimandjaro, vous pourrez rencontrer le troisième groupe ethnique le plus important de la Tanzanie : les Chaggas. Cette tribu rassemble des personnes dévoués, jouant un rôle essentiel dans l’économie tanzanienne. Ils réussissent à concilier harmonieusement leur mode de vie traditionnel avec des influences occidentales. Ils parlent différents dialectes du chaga, une langue bantoue (La famille linguistique bantoue comprend plus de 400 dialectes parlés dans une vingtaine de pays d’Afrique, totalisant environ 310 millions de locuteurs).

Machu Picchu

Perché à 2430 mètres d’altitude, le Machu Picchu est une ancienne forteresse inca érigée au XVè siècle. En quechua, le mot « Machu » signifie vieille, tandis que « Pikchu » renvoie au sommet de la montagne. Cette Cité ca été réée par les Incas au moment de l’apogée de cette civilisation au XVème siècle. Elle comporte de nombreuses terrasses ainsi que des murs de pierre minutieusement assemblés, ayant remarquablement bien traversé les époques.

machu picchu

🦉Populations et langues :

Le Machu Picchu est devenu un lieu de vie privilégié pour nombre d’Incas et a connu son apogée entre les XVè et le XVIè siècles. Ces derniers parlaient le quechua, une famille de langues parlées au Pérou, où il a le statut de langue officielle depuis 1975.

Le mont Fuji

Au cœur du Japon, le Mont Fuji est l’une des montagnes volcaniques les plus imposantes de l’archipel. Il est situé sur le côté sud de l’île Honshu, à une centaine de kilomètres de Tokyo. Haut de 3 776 mètres, ce pic souvent enneigé attire un grand nombre de visiteurs en plus de la population locale. En tant que volcan toujours actif, le Mont Fuji occupe une place importante dans la culture Nippone.

mont fuji

Être averti(e) de la publication des prochains articles

Consentement

7 + 15 =

Préparer un road trip aux États-Unis

Préparer un road trip aux États-Unis

Comment préparer un road trip aux États-Unis ? Voici quelques étapes clés pour vous aider à planifier votre voyage. 

Obtenez un permis de conduire valide

Premièrement, si vous êtes un conducteur étranger, vous aurez besoin d’un permis de conduire valide aux États-Unis. Il existe alors plusieurs options pour obtenir ce permis de conduire :

  • Vous pouvez tout d’abord utiliser votre permis de conduire émis dans votre pays d’origine : en effet, de nombreux états américains reconnaissent les permis de conduire étrangers comme étant valides mais il est important de vérifier les exigences spécifiques de cette démarche.
  • Vous pouvez également obtenir un permis de conduire international : ce dernier est un document additionnel à votre permis de conduire valide émis dans votre pays d’origine. Il permet de traduire les informations de votre permis de conduire dans une langue compréhensible pour les autorités américaines.
  • Enfin, vous pouvez obtenir un permis de conduire de l’État américain : il est vrai que si vous prévoyez de passer pas mal de temps aux États-Unis, il est recommandé d’obtenir un permis de conduire de l’État américain dans lequel vous vous trouvez. Cela nécessite de passer un test écrit et un test de conduite, et de remplir les exigences de l’État en matière de résidence et d’identification.

N.B : Il est important de préciser que les exigences et les procédures peuvent varier d’un État à l’autre, il est donc important de vérifier les exigences spécifiques à l’Etat ou les Etats dans lesquels vous comptez conduire

Planifiez votre itinéraire

Ensuite, une étape très importante pour un road trip réussi : la planification. Déterminez les états que vous souhaitez visiter et planifiez les étapes de votre voyage en fonction de vos centres d’intérêts et de vos activités préférées. En effet, les États-Unis sont un pays immense avec de nombreux endroits à explorer, il existe de nombreux parcs nationaux, villes, monuments historiques et activités… Ainsi, lors de cette étape de planification, prenez bien en compte les saisons. Les États-Unis ont des saisons différentes, et certaines régions peuvent être plus agréables à visiter pendant certaines saisons de l’année. Il est donc important de prendre en compte les facteurs météorologiques afin d’éviter les conditions climatiques difficiles ou les routes fermées par exemple.

Pour connaître à quelle saison partir selon les états choisis, rendez-vous sur « où et quand ? »

Enfin, n’oubliez pas de prévoir les  imprévus. Il est important de planifier votre itinéraire avec suffisamment de temps pour les imprévus, comme les retards de voyage ou les activités supplémentaires que vous souhaitez faire.

En fonction de l’itinéraire que vous choisirez de réaliser, n’attendez pas et réservez le maximum d’activités possibles en amont pour éviter de perdre du tems sur place. Pour plus de conseils et de tips, n’hésitez pas à intégrer des groupes de partage d’expérience, sur Facebook par exemple.

Louez une voiture

Pour continuer, si vous louez une voiture, réservez et vérifiez les conditions de location avant de partir.

Il y a plusieurs options pour louer une voiture pour un road trip aux États-Unis. Les principales compagnies de location de voitures sont Hertz, Budget et Alamo.

Il est généralement préférable de réserver votre location à l’avance en ligne pour obtenir de meilleurs tarifs. N’oubliez pas de vérifier les exigences d’âge et de permis de conduire, ainsi que les politiques de kilométrage et de carburant avant de réserver. Nous vous conseillons également de vérifier les avis en ligne des précédents clients pour avoir une idée de la qualité des voitures et du service client. Lisez attentivement les termes et les conditions de la location avant de signer le contrat.

Réservation des hébergements

Les options d’hébergement pour un road trip aux États-Unis peuvent varier en fonction de vos préférences et surtout de votre budget.

  • Les auberges de jeunesse : Vous pouvez premièrement vous tourner vers des auberges de jeunesse, elles sont un excellent moyen de rencontrer des voyageurs internationaux et de profiter d’un hébergement abordable. Vous pouvez réserver une chambre sur des sites tels que Hostelworld.com.
  • Les locations de vacances : Si vous préférez un logement plus confortable, vous pouvez louer une maison ou un appartement sur des sites tels que Airbnb, Vrbo, etc. Cela vous donne une certaine flexibilité pour cuisiner vous-même, et pouvoir stocker de la nourriture pour éviter les restaurants.
  • Les hôtels ou Motels : Il existe de nombreux hôtels de différentes catégories dans tous les États américains. Vous pouvez réserver une chambre directement auprès de l’hôtel ou utiliser des sites de réservation en ligne tels que Booking.com, Hotels.com, etc.

Il est important de réserver l’ensemble de vos hébergements à l’avance pour éviter les déceptions lors de votre voyage, surtout si vous voyagez en haute saison.

Préparez votre budget

Les États-Unis peuvent être chers, voire très chers… il est donc important de prévoir un budget suffisant pour couvrir les coûts qu’engendrera votre road trip, voici les différents postes de dépenses :

  • Billets d’avion
  • ESTA
  • Transports (location de voiture, essence, péages, parkings, réparations éventuelles, assurance voiture)
  • Hébergements
  • Nourriture
  • Pourboires
  • Activités
  • Assurance voyage
  • Téléphone
  • Taxes
  • Frais
  • Cadeaux et souvenirs

N.B : Il est important de tenir compte de tous ces coûts pour établir un budget précis pour votre road trip et de prévoir des marges d’erreur pour les dépenses imprévues. Notez bien que les coûts peuvent varier considérablement en fonction de la saison et de la destination, il est donc important de planifier à l’avance la période à laquelle vous souhaitez partir.

Préparez les documents nécessaires

Enfin, avant de partir, assurez-vous d’avoir tous les documents nécessaires.

  • Passeport valide : Tous les voyageurs internationaux doivent avoir en leur possession un passeport valide pour entrer aux États-Unis.
  • Autorisation électronique de voyage ESTA (Electronic System for Travel Authorization). Cette demande se fait en ligne via le site web ESTA. En général, la décision est prise dans les 72 heures qui suivent votre demande. La délivrance de l’Esta coûte 21 $. L’Esta est valable 2 ans et permet de se rendre aux États-Unis plusieurs fois sans avoir besoin d’une nouvelle autorisation. Si votre passeport expire avant ce délai, l’autorisation n’est valable que jusqu’à sa date d’expiration.
Attention ! Un seul site est officiel, fuyez les autres sites qui prendront une commission au passage, faisant grimper la note jusqu’au 70 euros

  • Permis de conduire : n’oubliez pas d’obtenir un permis de conduire valide
  • Assurance automobile : Si vous louez une voiture pour votre road trip, vous aurez besoin d’une assurance automobile valide. La plupart des compagnies de location de voitures proposent des options d’assurance, mais vous pouvez également utiliser votre propre assurance automobile.
  • Preuve d’hébergement : Il est important de pouvoir montrer des preuves d’hébergement pour votre séjour aux États-Unis, comme des réservations d’hôtel ou de locations de vacances.
  • Assurance voyage : Prévoyez une assurance voyage. Si vous tombez malade et devez-vous faire hospitaliser sur place, cela devenir un enfer : les coûts médicaux aux Etats-Unis sont très élevés, tout comme les médicaments. Et, vous n’êtes pas couvert à coup sûr par la Sécu française là-bas.
  • Banque : Contactez votre banque avant de partir afin de vérifier les limites de paiement de votre carte à l’étranger et surtout si cette dernière est acceptée aux. USA. De plus, il est important de vérifier si votre banque facture les frais de transaction étrangère pour les achats et les retraits d’argent aux États-Unis. Ces frais peuvent être élevés et peuvent affecter votre budget de voyage.

Votre banque peut également bloquer votre carte de crédit ou de débit si elle détecte des transactions inhabituelles à l’étranger. Il est donc important de prévenir votre banque de vos projets de voyage pour éviter les blocages intempestifs.

 

C’est parti, vous êtes prêt.e !

En suivant ces étapes clés, vous serez mieux préparé pour votre road trip aux États-Unis et pourrez profiter pleinement de votre voyage. N’oubliez pas de vous informer sur les règles de conduite et les lois spécifiques à chaque état pour éviter les mauvaises expériences.

Préparer un road trip aux USA

Vous voulez préparer votre voyage ?

N’hésitez pas à contacter @travel_planner_usa sur Instagram et à visiter son site internet : https://www.tpusa.fr/. Des billets d’avion, aux hébergements et activités, vous imaginerez ensemble un programme détaillé sur mesure qui correspondra à vos envies de voyage.

Dans la même thématique

Être averti(e) de la publication des prochains articles

Consentement

2 + 10 =

Les plus beaux aéroports du monde

Les plus beaux aéroports du monde

Certains sont réputés pour leur esthétique tandis que d’autres sont connus pour leur fonctionnalité et leur efficacité. FORQA Language vous a répertorié quelques-uns des plus beaux aéroports du monde.

  • Aéroport International de Singapore Changi

Premièrement, l’aéroport de Singapore est l’un des plus connu, notamment pour son design élégant et moderne avec ses toits de verre et ses jardins luxuriants. Considéré comme le meilleur aéroport du monde, il est le seul où les escales sont un véritable bonheur. En effet,  il possède de nombreux divertissements pour les voyageurs qui s’y rendent.  On peut y retrouver des cinémas, un tobogan de 12 m de haut, et même des spas. De plus, l’aéroport de Singapour abrite également la plus haute cascade intérieure du monde.

  • Aéroport international de Haneda à Tokyo, Japon

Considéré comme l’un des plus modernes et les plus efficaces du monde, l’aéroport international de Haneda a remporté de nombreux prix pour son architecture innovante.  Sa façade de verre offre en effet une vue imprenable sur la ville de Tokyo. Haneda est réputé pour le confort et la propreté de ses terminaux, son offre de shopping/restauration, et sa rapidité. Sans oublier son efficacité lors liaisons de transport, notamment vers le centre-ville de Tokyo.

Haneda Airport
  • Aéroport international de Zurich, Suisse

En tant que plus grand aéroport international de Suisse, l’aéroport de Zurich possède des salons de classe affaires avec des bars à champagne et à whisky. Les voyageurs apprécient également la variété de restaurants et de bars qu’il possède. Depuis 2020, le plus grand aéroport international de Suisse dispose d’une micro-cité : Le Cercle. Un complexe haut de gamme offrant des services innovants à proximité des terminaux.

 © Flughafen Zürich AG

  • Aéroport international de Dubaï (DXB)

Cet aéroport est si grand qu’il est le deuxième plus grand bâtiment au monde en termes de surface au sol. Pour cette ville réputée pour le luxe, l’aéroport abrite l’un des plus grands centres commerciaux hors taxes au monde. Au fil des années, il a accueilli des équipements aussi accrocheurs qu’un programme de DJ résident. Nous pouvons également retrouver des équipements tels que des jardins zen et des modules de sieste qui aident à passer le temps lors d’une escale un peu trop longue.

    Dubaï Airport
    • Aéroport international Hamad (DOH)

    Plaque tournante majeure pour la compagnie aérienne du Qatar, l’aéroport de Doha ressemble plus à un hôtel prestigieux qu’à un aéroport. En effet, il possède des équipements comme un centre de remise en forme, des cours de squash, et une piscine intérieure. Il a obtenu des notes élevées pour ses équipements haut de gamme, avec un large choix de salons, ainsi que des chambres calmes et des zones de divertissement pour enfants pour les passagers de toutes les classes aériennes. Pour ceux qui font des escales plus longues, il y a un hôtel haut de gamme juste à l’intérieur du terminal. Les tarifs sont à la demi-journée ou bien à la journée. Si vos épaules se sentent un peu tendues après un vol, vous pouvez également vous dégourdir au golf de l’hôtel.

      © Qatar AIRWAY

      • Aéroport d’Istanbul

      Enfin, l’aéroport d’Istanbul est l’un des plus importants de Turquie. Il se compose de deux terminaux : le terminal international Atatürk et le terminal domestique Sabiha Gökçen. Il est également un important lieu de transit pour les vols en provenance et à destination de l’Europe, de l’Asie et de l’Afrique. Très connu pour son architecture moderne et ses nombreux magasins, restaurants et services destinés aux voyageurs, ce dernier est en cours de développement pour devenir un des plus grand aéroport du monde avec la construction d’un nouveau terminal. De plus, avec ses touches de haute technologie comme une flotte de robots pour diriger les passagers  et sa capacité des pistes pour effectuer un total de 90 vols par heure, l’aéroport est sur le point de devenir en tant qu’acteur mondial majeur.

      © Maxppp – EPA

      Les plus belles cascades du monde

      Les plus belles cascades du monde

      Il existe de nombreuses cascades à travers le monde qui valent le détour. Certaines sont grandes et imposantes, tandis que d’autres sont plus discrètes mais tout aussi époustouflantes. Voici quelques-unes des plus belles cascades que l’on peut voir dans le monde entier :

      Victoria Falls, Zambie/Zimbabwe

      Premièrement, cette cascade est considérée comme l’une des plus grandes et des plus imposantes du monde. En effet, elle mesure 1,7 kilomètres de large et s’écoule à une hauteur de plus de 100 mètres. De plus, elles sont une destination populaire pour les aventuriers, qui peuvent y pratiquer des activités comme le saut à l’élastique ou le rafting. Les chutes sont alimentées par le fleuve Zambèze, qui traverse la région.

      Le meilleur moment pour les visiter est entre avril et septembre, lorsque le débit d’eau est le plus important. Cela permet d’apprécier pleinement la puissance des chutes.

        Iguazu Falls, Argentine/Brésil

        Les chutes d’Iguazu sont un ensemble de 275 cascades le long de la frontière entre l’Argentine et le Brésil. Ce site est particulièrement impressionnant lorsque l’on se tient au bord de la chute principale, qui mesure 82 mètres de haut. Les chutes d’Iguazu sont alimentées par le fleuve Parana, qui traverse la région. Aussi, le parc national est également riche en biodiversité avec de nombreuses espèces animales et végétales.

        De plus, le meilleur moment pour les visiter est entre novembre et janvier. C’est à cette période que le niveau d’eau des chutes atteint son maximum.

        Niagara Falls, Canada/États-Unis

        Les chutes du Niagara sont l’une des plus célèbres du monde. Elles sont situées entre les États-Unis et le Canada et attirent des millions de visiteurs chaque année. En effet, il y a deux cascades principales, l’Horseshoe et l’American Falls, qui sont reliées par le Bridal Veil Falls. De plus, les chutes du Niagara sont alimentées par le lac Érié et le lac Ontario.

        La meilleure période pour s’y rendre est à partir de la fin du printemps. En effet à cette période les journées sont les plus longues et les illuminations nocturnes sont plus impressionnantes.

         Havasu Falls, Arizona, États-Unis

        Ces cascades sont situées dans le parc national de Havasupai, en Arizona. Les chutes sont alimentées par une source d’eau chaude, ce qui leur donne une couleur turquoise magnifique. Pour y accéder, plusieurs solutions : marcher plusieurs km dans le désert ou monter à dos d’un cheval.

        En raison du climat, la meilleure période pour y partir est de mai à septembre.

        Plitvice Lakes, Croatie

        Par ailleurs, le parc national des lacs de Plitvice est un ensemble de 16 lacs reliés par des cascades et des chutes d’eau. Ce site naturel incroyable est parsemé de sentiers de randonnée, qui permettent de découvrir les différentes cascades et les lacs. Par ailleurs, le paysage est absolument magnifique, avec des eaux cristallines et des forêts luxuriantes. De plus, les lacs de Plitvice ont une forte signification historique et culturelle. Le parc national a été créé en 1949 pour protéger les lacs et les environs. Il est devenu par la suite site du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1979. Il y a également des musées et des centres d’information pour en apprendre davantage sur l’histoire et la culture de la région.

        Les lacs de Plitvice se visitent toute l’année, car ils sont très différents chaque saison.

        Partez à la découverte des plus belles cascades du monde !

        Il y a bien sur beaucoup d’autres cascades magnifiques à travers le monde, cette liste n’est bien évidement pas exhaustive. Chacune de ces cascades offre des vues uniques et des expériences différentes. Il est important de noter que certaines cascades sont plus accessibles que d’autres et que pour certaines il faut quelques prédispositions pour y accéder. Il est donc important de s’informer avant de se rendre sur place.

        Suivez notre actualité Facebook, Instagram et LinkedIn !

        VOUS AIMEREZ AUSSI

         

        > L’épiphanie à travers le monde

        > Les plus beaux aéroports du monde

        > Chandeleur : les recettes mondiales

        Les traditions de Noël

        Les traditions de Noël

        Qui dit Noël dit forcément sapin ! Mais également… bûche, cadeaux…  D’où viennent toutes ces traditions de Noël qui perdurent d’année en année dans le monde entier ?

         

        Les cadeaux de Noël

        Cette tradition des cadeaux de Noël date depuis l’époque des Romains. En effet, chez les romains, les fêtes Saturnales qui se déroulaient autour de la date du solstice d’hiver (20 au 22 décembre) étaient l’occasion de s’échanger des petits présents, notamment des figurines en terre cuite ou en cire à l’époque.

        Plus tard, au XIIème siècle est apparue la tradition de « Saint Nicolas », un évêque qui, dans la nuit du 5 au 6 décembre, apporte à dos de son âne, des friandises aux enfants sages. Les enfants déposent alors devant leur porte, une boisson pour Saint Nicolas, et une carotte pour son âne.

        Ce n’est qu’au XXème avec la montée en puissance de la société de consommation, que les simples friandises se sont transformées en jouets. Vers les années 1950, les grandes marques, en suivant le modèle américain, ont incité par leurs vitrines et leurs promotions, à acheter des jouets pour le 25 décembre. Depuis, c’est le Père Noël, que les enfants attendent avec impatience le soir du 24 décembre.

        Quelle est la véritable du Père Noël ?

        Le sapin

        Il est difficile de dater avec précision le début des sapins de Noël. Ses origines germaniques remonteraient tout de même au Moyen Âge, comme l’atteste un document de 1419 conservé à Fribourg. Pour la petite histoire, le sapin n’a pas pour origine une fête religieuse mais en réalité un rite païen. Avant que Noël existe, un rituel pour célébrer le solstice d’hiver consistait à décorer un arbre, symbole de la vie et du renouveau. On retrouve donc ce symbole de l’arbre dans le monde antique et médiéval, avant qu’il ait été assimilé par le christianisme.

        En France, la première référence à un sapin de Noël date de 1521 dans un petit village d’Alsace. Après la guerre de 1870, la tradition s’est fortement généralisée dans le pays et à partir de 1940, le sapin a commencé à s’inviter petit à petit dans les foyers.

        Découvrez une sélection des plus beaux sapins de Noël à travers le monde !

         

        La bûche

        La bûche est également associée aux rituels païens pour célébrer le solstice d’hiver et appeler aux bonnes récoltes. A cette époque, les bûches étaient brûlées afin de célébrer la renaissance du soleil. Au Moyen-Âge, la tradition voulait que les familles se réunissent lors de la veillée de Noël (appelée Yule) autour d’une bûche préalablement décorée, en train de se consumer. La bûche devait provenir de préférence d’un tronc d’arbre fruitier, censé garantir une bonne récolte pour l’année suivante.

        La pâtisserie est née bien plus tard, à la fin du XIXe siècle, grâce aux œuvres de quelques pâtissiers français. Certains l’attribuent à un chef parisien en 1834, d’autres à un restaurateur lyonnais en 1860, ou à un cuisinier du prince de Monaco en 1898.

        Je cuisine ma bûche pour les fêtes !

        Les décorations de Noël

        Les décorations du sapin sont quant à elles d’origine germanique. Autrefois, le sapin était habillé de fruits, notamment des pommes, utilisées en guise d’offrandes. À partir du XIXe siècle, l’arbre de Noël a commencé à être décoré des boules de verre. Les premières auraient été soufflées et peintes à la main à Lauscha, petite ville de la forêt de Thuringe en Allemagne, puis dans l’Est de la France, à Goetzenbruck, en Moselle. La coutume s’est peu à peu répandue dans le monde entier à travers les 19e et 20e siècles.

         

        Les marchés de Noël

        La tradition des marchés de Noël est ancienne. Les premiers marchés de Noël auraient eu lieu en Allemagne ou en Alsace aux alentours du XIVème siècle. Cependant, la première trace écrite date de 1434 où le lundi précédant Noël la ville de Dresde en Allemagne aurait organisé un marché de Noël, ou autrement appelée « Striezelmarkt ». On ne sait pas vraiment si ces premiers marchés avaient lieu pour célébrer Noël ou bien s’ils se tenaient par hasard à cette période, mais ce qui est sûr c’est que le marché d’hiver était traditionnellement le plus important. Les artisans de la région y vendaient de la poterie, de la viande, des aliments cuits au four, parfois des friandises…

        Au début du 19e siècle, la révolution industrielle avec la hausse du niveau de vie et l’émergence de la classe ouvrière a nourri la croissance des marchés de Noël. Du XVIe siècle jusqu’aux années 1990, seule la ville de Strasbourg avait un marché de Noël. En 1995, face à son succès grandissant, la ville alsacienne présente son marché dans plusieurs salons internationaux de tourisme. Dès l’année suivante, des marchés de Noël fleurissent partout dans le monde.

        À l’heure actuelle, durant les quatre semaines précédant Noël (période de l’Avent) de nombreux petits chalets illuminés occupent les places principales des villes et villages du monde entier. Les marchés de Noël sont devenus aujourd’hui, de véritables événements touristiques.

        Quel(s) marché(s) de Noël visiter ?

         

        Suivez notre actualité sur nos réseaux sociaux !

        Célébrer Halloween à l’international

        Célébrer Halloween à l’international

        Célébrer Halloween à l’international !

        Nombreux sont les pays à posséder leurs propres traditions liées aux fantômes et aux défunts. Vous ne savez pas où aller pour halloween ? Embarquement immédiat pour découvrir comment célébrer Halloween à l’international, la fête la plus terrifiante et la plus répandue à travers le monde. 

         

        Irlande

        Premièrement, l’Irlande est la partie historique d’halloween ! En effet, l’Irlande serait le pays fondateur de la fête d’Halloween. Célébrée depuis des siècles, la fête d’halloween serait à l’origine d’une célébration religieuse celte appelée Samhain où, la nuit du 31 octobre étaient célébrés les défunts, les fantômes et autres monstres obscurs.

        Aujourd’hui les Irlandais perpétuent plusieurs traditions, comme les feux de joie destinés à éloigner les esprits, les lanternes citrouilles inspirées de la légende de Jack O’Lantern, ainsi que les déguisements en créatures maléfiques. D’ailleurs, pour se plonger au cœur des traditions celtes irlandaises, rendez-vous à Derry. Située en Irlande du Nord, cette ville s’est imposé comme la meilleure destination pour fêter Halloween en Europe ! Au programme : Carnavals de rue, feux de joie et feux d’artifice !

        Mexique

        Par ailleurs, au Mexique, on célèbre Día de Muertos (Le Jour des Morts), une célébration de la vie et de la mort. À cette occasion, les habitants confectionnent toutes sortes de petits objets pour honorer les morts et les tombes des défunts. De plus, à Mexico comme ailleurs, de nombreux défilés ont également lieu dans les rues ! Les habitants portent par exemple de très beaux masques colorés, du maquillage ou encore des costumes de squelettes. Enfin, à la carte gastronomique : têtes de mort en sucre, tamales et pan de muerto.

        États Unis

        Les États-Unis sont le pays qui fête le plus Halloween, et ce, avec toujours autant de ferveur.  Les Américains célèbrent le 31 octobre, date phare du calendrier, avec le célèbre “Trick-or-Treat” (des bonbons ou un sort !) tout en se déguisant et en décorant leurs maisons de décorations effrayantes comme des citrouilles, des squelettes, des sorcières et autres…

        À Hawaï, comme partout ailleurs aux États-Unis, la fête d’Halloween tient une place particulière dans le cœur des habitants. Ainsi, les hawaiien organisent de nombreux événements notamment sur l’île d’Oahu, qui accueille l’exploration d’un lagon hanté. Une activité durant laquelle il est possible de parcourir les eaux dans une complète obscurité à la recherche d’une maison hantée.

        Australie

        Comme dans tous les pays anglo-saxons, en Australie on ne néglige pas les traditions. Si vous avez la chance d’être en Australie pour Halloween alors direction Sidney ou Brisbane, vous y découvrirez les célébrations complètement décalées des australiens, avec notamment un grand défilé de zombies dans les rues. En effet, le but est de recréer une invasion de zombies, comme dans vos films ou séries préférées.

        Chine

        En Chine, la fête d’Halloween est plus connue sous le nom de Teng Chieh”. Pour eux, il s’agit d’une célébration permettant de rentrer en contact avec les défunts et les esprits.  Ainsi, les Chinois offrent de la nourriture et certains objets qui peuvent être utiles, comme de l’encens et des allumettes, ou bien de l’eau et du sel pour célébrer et honorer les morts et allument des bougies de manière à guider les esprits.

        Comme pour la plupart des fêtes chinoises, des feux de camp, lanternes et feux d’artifice sont allumés pour les célébrations. S’ils réussissent à plaire aux fantômes, les gens croient que cela leur apportera la chance.

        Roumanie

        Quoi de mieux que la ville natale de Dracula pour fêter halloween ? Direction la montagneuse Transylvanie connue pour abriter le château du comte Vlad III dit « l’Empaleur ». À cette occasion, des fêtes médiévales et foraines sont organisées dans les châteaux alentour. Autant que pour un grand nombre de pays, les rues et maisons sont également décorées dans un style très sombre et macabre.

        Découvrez toutes nos formations linguistiques

        [NOUVEAUTE] Découvrez notre nouvelle plateforme d'apprentissage !

        X